CENTRE DE RECHERCHES INTERMÉDIALES
sur les arts, les lettres et les techniques
 
   
 
    english      
    membres \ Viva Paci  
 
    Viva Paci  
 
   

Viva Paci est professeure de « Théories du cinéma et interprétations visuelles » à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal, où elle est responsable de la concentration « Cinéma et images en mouvement » de la maîtrise en communication depuis 2009. Elle a fait ses études de maîtrise en Italie, où elle a obtenu le titre de Dottore in Lettere e filosofia de l’Università di Bologna, avec un mémoire en Histoire du cinéma au DAMS (discipline de l’art, de la musique et du spectacle). Auteure d’une thèse de doctorat (De l’attraction au cinéma, Université de Montréal, 2007), elle a enseigné à l’Université de Montréal, à l’Université de Lausanne, à l’Università di Bologna et à McGill University, où elle a été aussi chercheure postdoctorale en 2008.

Elle est membre régulier du Centre de recherches intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt) et du Groupe de recherche sur l’avènement et la formation des institutions cinématographique et scénique (GRAFICS). Ses articles ont été publiés dans des revues internationales comme Cinéma & Cie, CiNéMAS, Intermédialités, Sociétés et représentations, Comunicazioni sociali, Médiamorphoses et International Journal of Technology, Aesthetics, Communication, et dans nombreuses publications collectives, par exemple chez Amsterdam University Press, John Libbey et L’Âge d’homme.

Elle est l’auteure de La machine à voir. À propos de cinéma, attraction, exhibition (Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2012), de La comédie musicale et la double vie du cinéma (Lyon/Udine, Aléas/Forum, 2011) et de Il cinema di Chris Marker (Bologna, Hybris, 2005). À six mains, elle a écrit, avec Ronald de Rooy et Beniamino Mirisola, Romanzi di (de)formazione. 1988-2010 (Firenze, Franco Cesati Editore, 2010). Elle a dirigé, avec André Habib, Chris Marker et l’imprimerie du regard (Paris, L’Harmattan, 2008); et, avec Michael Cowan et Alanna Thain, le numéro de la revue CiNéMAS sur la représentation de la rue dans les cinémas européens.

Bibliographie sélective

Ouvrages et revues

Viva Paci, La machine à voir. À propos de cinéma, attraction, exhibition, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2012, 282 p.
Viva Paci, La comédie musicale et la double vie du cinéma, Lyon/Udine, Aléas/Forum, 2011, 206 p.
Michael Cowan, Viva Paci et Alanna Thain (dir.), Cinémas, vol. 21, n° 1, « Prises de rue », automne 2010, 214 p.
Ronald de Rooy, Viva Paci, et Beniamino Mirisola, Romanzi di (de)formazione. 1988-2010, Firenze, Franco Cesati Editore, 2010, 162 p.
André Habib et Viva Paci (dir.), Chris Marker et l’imprimerie du regard, Paris, L’Harmattan, collection « Esthétiques », 2008, 292 p.
Viva Paci, Il Cinema di Chris Marker. « Come un vivaio ai pescatori di passato dell’avvenire », Bologna, Hybris, collection « Cinema e Comunicazione », publication financée par l’Università di Bologna, 2005, 266 p.

Articles et chapitres de livres

Viva Paci, Ce qui reste des images du futur (2005)
Viva Paci, « De la conservation involontaire, dans le royaume de la consommation. Les films des Studios et la télévision », in André Habib et Michel Marie (dir.), L’avenir de la mémoire : patrimoine, restauration et réemploi cinématographiques, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2013, pp. 192-203.
Viva Paci, « Archéologie et spectacle : vieux dispositifs et nouveaux objets pour spectateurs étonnés, de passage au musée… », in François Albera et Maria Tortajada (dir.), Dispositifs de vision et d’audition : épistémologie et bilan, Lausanne, Antipodes, 2011, pp. 365-379.
Viva Paci (direction de collectif en recherche-création), Remembrance of Things to Understand. Webdocumentary Essay on Chris Marker’s Paths, http://www.webdoc.chrismarker.ca, 2013.

 
 
 
 
          © crédits