CENTRE DE RECHERCHES INTERMÉDIALES
sur les arts, les lettres et les techniques
 
   
 
    english      
    membres \ Philippe Despoix  
 
    Philippe Despoix  
 
   

Philippe Despoix est professeur titulaire au Département de littérature comparée de l’Université de Montréal. Dix-huitièmiste, il s'intéresse aux voyages scientifiques européens de l'époque des Lumières et plus particulièrement au rôle qu'y tient la diffusion par la gravure. Également spécialiste de la pensée germanique du XXe siècle, il fait partie du Centre canadien d'études allemandes et européennes dont il codirige la collection aux PUM. Il est aussi membre de l'école doctorale transatlantique « Diversity : Mediating Difference in Transcultural Space ».

Maintenant directeur du CRIalt, il a collaboré à l'équipe « Archiver à l'époque du numérique » et dirige la revue Intermédialités. Histoire et théorie des arts des lettres et des techniques. Ses recherches actuelles portent sur la fonction des médias dans les processus mémoriels et interculturels. Il prépare un ouvrage envisageant le rapport entre photographie, anthropologie et histoire dans une perspective intermédiale.

Bibliographie sélective

Ouvrages et revues

Philippe Despoix, Nicolas Donin (dir.) « Synchroniser/Synchronizing », Intermédialités, n° 19 (en collaboration avec la revue Circuit), printemps 2012.
Siegfried Kracauer, Théorie du film. La rédemption de la réalité matérielle, éd. et présentation par Philippe Despoix et Nia Perivolaropoulou, préface de Jean-Louis Leutrat, trad. Daniel Blanchard et Claude Orsoni, Paris, Flammarion, 2010.
Die Welt vermessen. Dispositive der Forschungsreise im Zeitalter der Aufklärung, Reihe Wissenschaftsgeschichte, Wallstein Verlag 2009.
« Radio as Music – A Video Document by (and with) Glenn Gould », Intermédialités, n° 19, printemps 2012, p. 177-187.
Philippe Despoix et Nicolas Donin (dir.), « Les moyens techniques de l’art. 1. Portée de la sociologie musicale de Max Weber, 2. M. Weber à l’épreuve d’un siècle d’histoire musicale », Revue de Synthèse, n° 2-3, 2008.

 
 
 
 
          © crédits